22 Jan 2017

Efficacité personnelle : qu’est-ce que c’est et comment apprendre à croire en vous-même

Théorie de l’efficacité personnelle. Pensez à un objectif que vous souhaitez atteindre. Croyez-vous en vos chances de réussites ? Croyez-vous en vous-même et en vos habiletés pour atteindre cet objectif ? Si vous confiez en vous-même, vous avez certainement une bonne efficacité personnelle. Cependant, beaucoup de personnes se paralysent et se disent “je ne peux pas”, “je ne suis pas capable”, “je ne vaux rien”, “je ne suis pas assez bon”… Avec le temps, ces pensées négatives vont générer un cadre d’inutilité chronique. La peur d’échouer nous pousse à fuir les activités de plus en plus faciles : aller à une réunion, appeler l’assurance, amener la voiture au garage, etc… Réaliser ces tâches peut devenir un vrai cauchemar pour certaines personnes. Et ainsi, peu à peu, l’insécurité mine l’estime de soi de ces personnes et elles finissent par devenir complètement dépendante. Découvrez dans cet article ce qu’es l’efficacité personnelle, comment celle-ci se génère et comment vous pouvez l’augmenter.

Efficacité personnelle

Efficacité personnelle : qu’est-ce que c’est et comment pouvons-nous l’améliorer ?

Lorsque vous faites face à un problème ou à une difficulté, baissez-vous les bras tout de suite ou pensez-vous plutôt qu’en vous efforçant un petit peu vous pourrez y arriver ? Les défis vous motivent ou au contraire vous font sombrer dans le désespoir ? Vous fixez-vous beaucoup d’objectifs ? Ou au contraire vous ne vous fixez aucun objectif dans votre vie par peur de l’échec. Quelle différence existe-t-il entre ces eux styles de vie ? Découvrez dans cet article ce qu’est l’efficacité personnelle, pourquoi celle-ci est importante et comment vous pouvez l’augmenter.

Qu’est-ce que l’efficacité personnelle ?

le terme d’efficacité personnelle nous vient du psychologue Albert Bandura. Selon lui, l’efficacité personnelle est ce que chacun pense de sa propre capacité de s’organiser, d’entreprendre les actions nécessaires et de gérer les situations auxquelles nous faisons face. C’est à dire, ce que l’on pense de nos habiletés à réussir et à surpasser les difficultés qui se présentent à nous. Cela détermine comment pense les gens, comment ils agissent et comment ils se sentent.

Nous sommes en général tous capables d’identifier les buts et les objectifs que nous souhaitons atteindre, ainsi que ce que nous souhaiterions changer… Mais nous sommes également conscients que beaucoup de ces choses ne sont pas simples. L’efficacité personnelle de chacun joue un rôle fondamental dans notre manière d’aborder nos tâches et les défis que nous nous proposons.

L’efficacité personnelle est étroitement liée à l’estime de soi. L’estime de soi est la valeur que nous nous donnons à nous-mêmes. Il est logique que nous nous donnons plus de valeur si nous pensons que nous sommes capables de réaliser une tâche ou d’atteindre un objectif.

Quelles sont les différences entre les personnes qui ont une haute ou une basse efficacité personnelle ?

Personnes avec une haute efficacité personnelle :

  • Voient les problèmes difficiles comme des tâches qu’ils ont l’opportunité de dominer.
  • Développent un grand intérêt dans les activités auxquelles elles participent.
  • Développent une grande implication dans leurs activités.
  • Récupèrent rapidement de leurs déceptions et des contre-temps.

Personnes avec une basse efficacité personnelle :

  • Évitent les tâches difficiles.
  • Pensent que les tâches et les situations compliquées sont au-delà de leurs capacités, et qu’elles ne pourront pas les surpasser et les supporter.
  • Se concentrent sur leurs échecs personnels et sur les résultats négatifs.
  • Perdent rapidement confiance en leurs habiletés personnelles.

Comment se construit l’efficacité personnelle

Comment se construit l’efficacité personnelle ? Ces pensées commencent à se former dans l’enfance, au fur et à mesure que les enfants font face à différentes situations et qu’ils se développent.

Cependant, lorsque nous grandissons l’efficacité personnelle continue de se développer et de changer. Au fil du temps nous acquérons de nouvelles habiletés, de nouvelles expériences et de nouvelles connaissances.

Selon Bandura, il y a quatre sources principales d’efficacité personnelle :

  1. Accomplissements : Une des façons les plus efficaces de développer un sens de l’efficacité personnelle élevé est l’accomplissement. C’est à dire d’accomplir des tâches d’une manière efficace et de relever des défis. Au contraire, si l’on n’arrive pas à réaliser les tâches ou les défis que nous entreprenons, cela peut réduire notre sens de l’efficacité personnelle.
  2. Modelage social : Voir à d’autres personnes réaliser des tâches avec succès est une autre source d’efficacité personnelle. Si nous voyons à d’autres réussir grâce à leurs efforts, en tant qu’observateur nous penserons “si lui le fait, moi aussi je peux le faire !”.
  3. Persuasion verbale : Les personnes peuvent également être persuadées ou convaincues qu’elles ont les capacités et les habiletés pour atteindre leurs buts. Si non, l’encouragement est une manière d’aider une personne à se surpasser et à atteindre ses objectifs.
  4. Réponses psychologiques : Nos propres réponses et nos propres réactions influent également beaucoup l’efficacité personnelle que nous percevons Notre moral, nos réactions physiques, le stress, ont un impact sur nos habiletés et nos capacités à faire face aux situations qui se présentent.

Une personne qui devient très nerveuse lorsqu’elle doit parler en public peut développer une efficacité personnelle basse dans ces situations précise. L’intensité de ces réactions n’influence pas tellement, mais c’est plutôt la manière dont nous les interprétons que sera importante. Par exemple, ces personnes qui deviennent très nerveuses, peut interpréter cela comme le fait qu’elle ne se soit pas assez préparée ou qu’elle n’a pas les capacités nécessaires pour le faire.

Au contraire, si nous interprétons le fait d’être nerveux comme “il s’agit d’une situation importante, les gens me regarde et c’est normal que je sois nerveux. Mais je suis bien préparé et je suis capable de le faire”, cela changera complètement notre niveau d’efficacité personnelle.

Comment augmenter notre efficacité personnelle ?

Bien que nous acquérions notre concept d’efficacité personnelle très tôt, celle-ci évolue, se développe et peut être augmentée. Comment pouvez-vous augmenter votre efficacité personnelle ?

Il existe principalement trois manières de le faire, une à l’aide de preuves empiriques, une autre défaisant les croyances qui endommagent notre efficacité personnelle et la dernière en réalisant des actions pour défier ces croyances. Découvrez ces exercices pour augmenter votre niveau d’efficacité personnelle :

1. Preuves empiriques

  • Faites une liste de vos réussites. Parfois, les croyances sur votre efficacité personnelle et votre estime de vous-même sont si déformées que vous n’êtes même plus capable de voir tous ce que vous avez déjà accompli. Dans ces cas-là, l’aide d’une personne qui vous est proche peut être très précieuse. Celle-ci pourra vous dire d’une manière plus objective les succès que vous avez obtenus jusque-là dans votre vie.
  • Faites une liste de vos habiletés ou des choses dans lesquelles vous êtes doué. Pour cela, tout comme dans le point précédent, une personne proche peut vous aider.

En ayant en mains ces preuves empiriques de ce que vous avez réellement réalisé dans votre vie, il vous sera plus facile de faire le pas suivant.

2. Élimination des croyances irrationnelles

Que sont les croyances irrationnelles ? Ce sont les pensées que nous avons à notre sujet, sur les autres et sur le monde qui sont rigides et assez éloignées de la réalité, et qui en plus nous font sentir mal.

Ces croyances sont si éloignées de la réalité et sont caractérisées par le fait qu’elles sont catégoriques (toujours, tout, jamais, rien). Elles sont irrationnelles car les choses ne sont pas toutes blanche ou noire et ne sont pas non-plus aussi horribles que ce que l’on pourrait croire.

Certaines pensées irrationnelles que vous pouvez avoir à propos de votre efficacité personnelle sont :

  • Je ne possède pas d’habiletés spéciales.
  • Je n’y arriverais jamais.
  • Ce problème est trop compliqué pour moi.
  • Je dois réaliser cela sans faire aucune faute.
  • Les erreurs sont inadmissibles.

Faites un exercice de réflexion et créez une liste de vos croyances irrationnelles. Lorsque vous l’avez faite, demandez-vous si celle ci est exacte (existe-t-il des preuves de cela), et si cela est vraiment si terrible et s’il existe une utilité à ces pensées. À partir de là, créez des alternatives plus rationnelles, plus ajustées à la réalité et qui ne vous font pas vous sentir mal.

Les croyances irrationnelles apparaissent à tout moment de votre vie. Ici, nous nous concentrons sur celle qui sont en lien avec notre efficacité personnelle, mais identifier d’autres de ces croyances irrationnelles n’est jamais une mauvaise idée.

3. Actions d’efficacité personnelle

Dans cette partie nous allons essayer de défier les croyances que nous avons sur nos capacités de faire certaines choses.

  • Si votre efficacité personnelle est très basse, fixez-vous premièrement des petits objectifs à court terme. Ceux-ci ne devraient pas vous poser trop de problèmes. Il peut même s’agir de petits objectifs qui font parties d’un objectif plus grand que vous séparez en plusieurs étapes. De cette façon vous pourrez apprécier vos progrès ainsi que le fait que vous êtes capable d’atteindre vos objectifs.
  • Si vous ne savez pas comment vous pouvez atteindre vos objectifs, décomposez-les. Définissez bien ce que vous souhaitez obtenir et créez un plan d’action afin d’y arriver, ce dont vous avez besoin pour y arriver et ce que vous possédez déjà qui vous permettra d’y arriver.
  • Célébrez toujours vos victoires. Permettez-vous un petit caprice et dites-vous à vous-même : “tu es doué ! regardes ce que tu as réussi à faire”.
  • Ne jamais sous-évaluer ce que vous réussissez. Les succès, aussi petits qu’ils soient, doivent toujours être admirer et reconnu comme tel.
  • Ne vous comparez pas avec les autres. Souvent, notre efficacité personnelle peut être rabaissée parce que nous voyons que d’autres arrive à faire que nous n’arrivons pas nous-mêmes. Ne désespérez pas. Chaque personne a ses propres habiletés, ses propres expériences et ses propres capacités.
  • Éloignez-vous des gens qui vous critiquent, qui vous rabaissent ou qui vous dénigrent pour ce que vous faites. Cela endommage votre efficacité personnelle, vous fait sentir inutile et peut vous bloquer. Entourez-vous de personnes qui apprécient vos efforts et qui vous encouragent à apprendre, à grandir et à atteindre ce que vous vous fixez comme objectifs.
  • Gardez en tête que les erreurs sont des opportunités pour apprendre et devenir plus fort. Tout le monde peut se tromper. Ne laissez pas cela vous éloignez de vos buts. Il n’y a pas de chemin parfait, et les erreurs font toujours parties de celui-ci.

D’autres choses que vous pouvez faire sont améliorer votre moral et réduire votre stress, afin d’être plus efficace même dans les situations difficiles et que votre efficacité personnelle ne soit pas rabaissée.

Si malgré ces conseils votre efficacité personnelle ne s’améliore pas et que vous ressentez des niveaux de mal-être élevés, n’hésitez à vous rendre chez un professionnel. Découvrez dans cet article la différence entre psychologue et psychiatre. À qui devez-vous faire appel ?

Merci beaucoup de nous avoir lu. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions plus bas 🙂

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

Let’s block ads! (Why?)