04 Jan 2017

La paresse et l’oisiveté endommagent votre estime de vous-mêmes et peuvent vous conduire à la dépression

Manque d’envie, manque d’énergie, paresse… Qui n’a jamais senti que l’apathie et la paresse s’emparaient de sa vie ? S’avachir sur le sofa et simplement regarder les heures passer. Baisser les bras ou nous laisser dominer par la procrastination et la oisiveté. Au final, pourquoi ne pas commencer demain cette tâche qui m’attend ? Commencer à faire du sport, arrêter de fumer, apprendre une nouvelle langue, étudier pour un examen, faire les courses, faire un appel téléphonique, faire le ménage… Peu importe de quelle tâche il s’agit… La paresse et l’oisiveté seront toujours là au tournant pour nous pousser à laisser de côté ce que nous ne voulons pas faire afin de nous mener vers un plaisir plus immédiat.

Découvrez dans cet article quels sont les effets produit par la paresse et l’oisiveté sur votre cerveau. La paresse provoque en nous, sans que nous nous en rendions compte, un sentiment d’inutilité et d’inefficacité qui minent notre estime de nous-mêmes et peut nous mener jusqu’à la dépression. Si vous souhaitez connaître les risques d’être paresseux, continuez votre lecture. Nous vous donnerons également quelques conseils qui vous permettrons d’éviter la paresse ou d’en sortir.

Paresse

Comment vaincre la paresse ?

Il nous arrive à tous d’avoir besoin de moments, ou de quelques jours, d’inactivité. Cela fait du bien de s’arrêter un peu, casser la routine frénétique du quotidien dans laquelle nous sommes immergés. Cela nous aide à retrouver des forces afin de revenir à l’action avec une nouvelle énergie. Par contre, parfois la paresse s’instaure en nous et devient notre manière d’être.

La paresse en soi n’est pas désagréable. Elle est même plutôt confortable. Nous ne gâchons pas notre énergie ni ne faisons trop d’efforts. C’est pour cela que sur le court terme, elle est très plaisante. De plus, cela nous permet d’éviter les choses difficiles et désagréables, ainsi que nous sommes gagnant sur tous les fronts.

Le fait est que lorsque nous appelons quelqu’un paresseux, ce n’est pas une personne qui ne fait rien, sinon une personne qui fait des choses improductives ou inutiles, comme voir la télévision, jouer aux jeux-vidéos, etc… La paresse se réfère aux activités qui ne requièrent pas d’efforts et qui sont plaisantes.

Cependant, nous sommes généralement immergés dans un environnement qui nous pousse à être productif ou qui requiert que nous soyons. C’est pour cela que sur le moyen terme la paresse nous fait sentir coupable, improductif et fait baisser notre estime de nous-mêmes.

L’inactivité, l’insécurité et le manque d’estime de soi sont quelques-uns des composants fondamentaux de la dépression.

Afin de diagnostiquer et de traiter adéquatement la dépression, il fait faire appel à un professionnel pour qu’il réalise une évaluation neuropsychologique exhaustive de la dépression. Il existe également des programmes cliniques de stimulation cognitive qui permettent de pallier et de réhabiliter les déficits cognitifs associés à la dépression.

Causes de la paresse et de l’oisiveté

  • Il peut être difficile de faire des efforts pour réaliser des objectifs sur le long terme, qui ne nous proportionnent pas de gratification immédiate. Cela nous vient de nos ancêtres qui ne se préoccupaient que du présent, mais notre environnement moderne actuel est très différent de celui de nos ancêtres.

Pour que quelqu’un accepte d’entrer dans un projet, il doit évaluer ce qu’il va obtenir par les efforts et le temps qu’il va investir.

Si nous sommes des personnes peu sûres de nous-mêmes, il nous sera plus difficile de mener le projet à son terme, car nous ignorons si nous pouvons y arriver et en plus les bénéfices ne seront perçues que sur le long terme, c’est pour cela que nous serons des proies facile pour la paresse et l’oisiveté.

  • La peur et le désespoir peuvent nous mener à la paresse. Les personnes qui ont peur de ne pas réussir ou qui ont une trop basse estime d’elles-mêmes se servent de la paresse comme une “excuse” pour ne rien faire. Ces personnes se pensent incapables de réaliser certaines choses, et choisissent alors de ne rien faire.
  • La peur de l’échec peut également nous mener à l’inaction, à l’oisiveté et à la paresse. Certaines personnes préfèrent ne pas essayer plutôt que d’échouer.
  • D’autres personnes peuvent être paresseuses parce qu’elles pensent que leurs problèmes n’ont pas de solution, et se retrouvent donc coincés. La négativité de ces pensées est dangereuse et bloque les personnes en les éloignant de leurs objectifs et de ce qu’elles souhaitent réellement. Découvrez quelques trucs de psychologie positive.
  • Notre culture est principalement hédoniste. Nous voulons les choses tout de suite et facilement. Cela favorise l’oisiveté et la paresse. Cela fait que nous souhaitons chaque fois faire moins d’efforts pour obtenir quelque chose. Ainsi que lorsque quelque chose demande un peu plus d’efforts que le reste, nous abandonnons facilement.
  • La paresse ou l’oisiveté sont une forme d’évitement expérientiel, qui peut ressembler à ce qui se produit dans les cas de phobies. Si penser de faire quelque chose nous fait ressentir de l’anxiété ou de la peur, nous allons l’éviter. Ainsi, nous entrons dans une boucle d’évitement et de ne “pas faire”.
  • Manque de soutien émotionnel. Il existe des occasions dans lesquelles nous n’avons pas de réseau de soutien, d’être qui nous sont chers et qui nous encourage à faire des choses et à entreprendre des projets. Cela peut se produire lorsque nous n’avons pas la motivation nécessaire pour réaliser ce que nous souhaitons entreprendre. Beaucoup d’entre nous sont dépendant de l’approbation et du soutien des autres ainsi que d’une motivation externe pour les pousser à agir, et cela est une erreur.

Comment vaincre la paresse ?

La récompense instantanée est le mode “par défaut” de notre cerveau, mais nous nous apprécions plus nous-mêmes lorsque nous sommes capables de faire face à des tâches peu plaisantes.

1. Visualisez vos buts ou vos objectifs

Pensez à ce que vous souhaitez obtenir dans votre vie. Fixez-vous des objectifs, indépendamment du fait que vous vous pensez capable ou non de les réaliser. Demandez-vous comment voulez-vous que soit votre futur. Comment souhaitez-vous que l’on se souvienne de vous quand vous ne serrez plus là ? Voulez-vous devenir directeur d’une grande entreprise ? Préférez-vous vous dédicacer à vos enfants ? OU peut-être baser votre vie sur l’aide aux nécessiteux ? Du moment que c’est ce que vous souhaitez réellement, cela vous rendra heureux, mais ne devenez pas ce que les autres, comme vos parents ou la société, souhaitent que vous deveniez.

2. Faites des plans

Une bonne stratégie pour vaincre la paresse et l’oisiveté est de penser à toutes les étapes dont vous avez besoin pour remplir votre objectif. Fragmentez vos actions en petites parties. Par exemple si vous souhaitez trouver un travail, ne mettez pas “trouver un travail” comme objectif, mais séparez cet objectif en plusieurs étapes comme “écrire mon C.V.”, “faire des recherches d’emploi sur internet”, “faire des contacts” et “chercher des entretiens”… Découvrez comment penser en dehors des sentiers battus.

3. Commencez peu à peu

L’unique manière de se libérer de la paresse est de commencer à faire des choses. Vous pouvez commencer à faire des petites choses simples et rapides. Vous vous rendrez ainsi compte qu’il n’est pas si facile de se maintenir concentrer pendant seulement 10 ou 15 minutes sur une tâche.

4. Défiez-vous

Oubliez cette idée que vous ne pouvez pas faire quelque chose. Souvent, nous apprenons de nos fautes et de nos erreurs, et si vous arrivez à prendre de la perspective vous vous rendrez compte que vous êtes capable de faire des choses difficiles.

5. Créez un agenda de réussites

Écrire vos réussites chaque jour dans un agenda ou un journal vous aidera à vaincre la paresse. Il est plus facile de maintenir nos objectifs si nous écrivons notre progression.

6. Engagez-vous auprès des autres

Faites publique vos engagements et vos objectifs afin de vous pousser à atteindre vos buts. En rendant publique vos objectifs, vous créez une nouvelle motivation générée par les autres et cela vous aidera à sortir de la paresse.

7. Acceptez l’augmentation de la difficulté

Vous n’avez pas besoin de commodités et de récompenses immédiates. Ces choses nous poussent à réaliser uniquement les choses que nous jugeons facile. Nous accommoder de la facilité et na pas chercher à réaliser de nouveaux objectifs nous convertira en une personne paresseuse et oisive. Débarrassez-vous de ces idées afin de vous concentrer uniquement sur vos objectifs.

8. Récompensez-vous

La relaxation se différencie de la paresse du fait que c’est une récompense pour une tâche accomplie. Permettez-vous de vous relaxer après avoir réalisé des efforts continue.

9. Cultivez votre estime de vous-même

Souvent, la paresse provient d’un manque d’estime de soi. Cela nous fait penser que nous ne sommes pas capables d’entreprendre un projet et de réaliser une tâche quelle qu’elle soit.

10. Débarrassez-vous de la pensée négative

Penser négativement ne nous est bénéfique en rien. Parfois, nous croyons que nous sommes en train d’être réaliste, mais dans la plus grande partie des cas ce n’est pas ainsi. Penser que tout va aller de travers, que nous ne sommes pas capables, nous bloque et nous pousse à nous saboter nous-mêmes (d’une manière inconsciente), afin de confirmer nos croyances négatives.

Merci beaucoup de nous avoir lu. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions plus bas 🙂

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

This article passed through the Full-Text RSS service – if this is your content and you’re reading it on someone else’s site, please read the FAQ at fivefilters.org/content-only/faq.php#publishers.
Recommended article: The Guardian’s Summary of Julian Assange’s Interview Went Viral and Was Completely False.