27 Jan 2017

Maltraitance psychologique : comment l’identifier et comment agir

Bien que cela ne soit pas aussi évident que la maltraitance physique, la maltraitance psychologique peut être tout autant dévastateur, voire plus. La maltraitance psychologique affecte les pensées, les sentiments et le contrôle que nous percevons dans notre vie. Cela peut vous faire ressentir peu sûr de vous-même et du monde qui vous entoure, et peut aller jusqu’à vous faire croire que vous êtes en danger jusque dans votre propre maison. L’abus émotionnel peut détruire des relations, des amitiés et même votre relation avec vous-même. Découvrez dans cet article en quoi consiste la maltraitance psychologique, comment le prévenir et comment nous en libérer.

Maltraitance psychologique

Comment se manifeste la maltraitance psychologique ?

La maltraitance psychologique est souvent plus difficile à détecter que la maltraitance physique. Bien que la maltraitance physique soit quasiment tout le temps accompagnée de maltraitance psychologique. Les victimes et les bourreaux psychologiques peuvent tarder beaucoup plus de temps à se rendre compte de ce qui leur arrivent, car il n’y a pas de marques évidentes de cette maltraitance. Il existe cependant des signes qui nous permettent de l’identifier.

Cela se produit dans toutes les tranches d’âge et dans n’importe quelle relation. On est déjà bien loin du stéréotype de la maltraitance au sein du couple. Cela peut se produire dans une relation d’amitié, dans une relation professionnelle (connu comme le mobbing), dans une relation parents-enfant, même dans une relation avec une personne âgée, etc… Et les personnes qui maltraitent peuvent être aussi bien des femmes que des hommes.

Un abus pendant l’enfance peut avoir de graves conséquences sur la vie d’un individu et empêche souvent un développement psychologique sain.

Qu’est-ce que la maltraitance psychologique ?

La maltraitance psychologique peut être définie comme un schéma régulier d’offense verbale, de critique constante, de manipulation, etc… dans lequel il existe toujours une relation d’inégalité entre la victime et son agresseur. L’agresseur se trouve dans une situation de pouvoir et de supériorité.

Dans la vidéo qui suit, Kati Morton nous explique les 5 signes que nous devons connaitre afin de pouvoir détecter les abus émotionnels. N’oubliez pas d’activer les sous-titres en français !

[embedded content]

Afin de détecter un cas de maltraitance psychologique, vous pouvez réfléchir sur les points suivants :

Humiliation, critique

  • Il se rit de vous et vous ridiculise devant les autres.
  • Il se moque de vous, vous insulte et utilise le sarcasme pour vous dégrader.
  • Lorsque vous vous plaignez il vous dit “c’était une blague” et vous accuse d’être trop sensible.
  • Il vous dit que vous opinions et vos sentiments sont erronés.
  • Il ignore vos sentiments, vos opinions, vos pensées et vos suggestions.

Domination, contrôle

  • Vous ressentez qu’il vous traite comme un enfant.
  • Il vous corrige tout le temps à cause de votre comportement “inapproprié”.
  • Vous ressentez que vous devez demander la permission avant de vous rendre n’importe où ou afin de prendre n’importe quelle décision.
  • Il contrôle vos dépenses.
  • Il vous traite comme si vous étiez inférieur à lui.
  • Il vous fait sentir comme s’il avait toujours raison.
  • Il vous rappel constamment vos erreurs.
  • Il diminue vos succès, vos aspirations, vos plans et même qui vous êtes.
  • Il vous regarde et vous parle avec désapprobation, de manière condescendante et dépréciative.

Accusations, culpabilisations

  • Il vous accuse de choses que vous savez être fausses.
  • Il est incapable de rire de lui-même.
  • Il est très sensible lorsque quelqu’un se moque de lui ou fait un commentaire qui pourrait sembler être un manque de respect.
  • Il n’est pas capable d’assumer ses erreurs et de s’excuser.
  • Il n’est jamais coupable, ce sont toujours les autres. C’est toujours la faute des autres et il n’assume jamais ses responsabilités.
  • Il vous culpabilise de ses problèmes ou de ses malheurs.
  • Il viole vos limites et ne respecte pas vos demandes.

Isolement et distanciation émotionnelle

  • Il se fâche ou vous retire son affection ou son attention.
  • Il utilise la privation de nécessités basiques ou l’abandon et la négligence comme châtiment (cela se produit surtout envers les enfants).
  • Il ne voit pas comment vous vous sentez ou il s’en fout.
  • Il ne montre pas d’empathie et ne vous demande jamais comment vous vous sentez.

Co-dépendance

  • Au lieu de vous traiter comme une autre personne, il vous traite comme si vous étiez une extension de lui-même.
  • Ne protège pas vos limites personnelles. Il partage des informations à votre sujet sans votre permission.
  • Ne respecte pas vos demandes et fait ce qu’il pense être mieux pour vous.

Profil de la victime

Cela doit être claire que dans les cas de maltraitance psychologique, la victime d’est absolument pas coupable d’être maltraitée. Elle ne l’a pas cherché et n’apprécie pas être insultée et dépréciée.

Ce qui par contre est vrai, c’est que les personnes qui maltraitent les autres le font généralement avec certaines personnes qui remplissent certaines caractéristiques psychologiques. Les maltraitants profitent des personnes dont ils savent qu’elles ne font pas se confronter à eux. C’est pour cela que l’on peut désigner une population plus vulnérable aux maltraitances. Il est important que nous le détections, que cela soit pour nous-mêmes ou pour des personnes qui nous sont proches, afin de les aider à se renforcer, de manière à ce qu’elles puissent faire face et se défendre d’une possible maltraitance.

Les caractéristiques de ces personnes sont généralement les suivantes :

  • Ce sont des personnes avec une basse estime d’elles-mêmes.
  • Elles ne se sentent pas capables d’affronter la majorité des situations problématiques, et ont une faible efficacité personnelle.
  • Elles dépendent généralement des autres pour prendre leurs décisions.
  • Elles ont souvent une dépendance émotionnelle.
  • Elles ont en général un style de communication passif.
  • Elles ne défendent pas leurs droits et ont de la peine à dire non.
  • Elles se sentent souvent coupables pour les problèmes des autres.

Profil du maltraitant

Les maltraitants psychologiques ne se rendent souvent pas compte de ce qu’ils sont en train de faire. Ils le voient comme une manière normale d’avoir une relation avec les autres. Ils n’ont pas appris de manières saines d’entre en confrontation, mais ont plutôt tendance à réagir de manière agressive. C’est la façon avec laquelle ils ont appris à compenser leurs propres insécurités et leurs propres peurs. En abusant des autres, ils sentent qu’ils ont le contrôle, quelque chose qu’ils ne ressentent certainement pas dans les autres environnements de leur vie.

Ils se sentent peu sûrs, et c’est pour cela qu’ils ont besoin que la victime de leur maltraitance dépende complètement d’eux, et n’importe quelle action de “rébellion” ils la voient comme une menace à leur situation privilégiée.

  • Ils sont contrôleurs, possessifs et jaloux.
  • Ils ont une faible tolérance à la frustration.
  • Ils rendent coupables les autres de leurs problèmes.
  • Ils ne se rendent généralement pas compte des dégâts qu’ils provoquent, et dans les cas ou ils s’en rendent compte, cela leur est égal.
  • Ils manquent d’empathie.
  • Ils ne savent pas gérer leurs émotions.
  • Ils peuvent arriver à être enchanteurs et aimables lorsqu’ils le souhaitent.
  • Ils ont souvent un trouble de la personnalité comme un trouble limite de la personnalité, une trouble narcissique ou un trouble antisocial de la personnalité.

Il s’agit là de caractéristiques générales que peuvent avoir ces personnes. Mais il faut tenir compte du fait que chaque personne est unique et qu’il existe autant de profils qu’il y a de personnes.

Conséquences de la maltraitance psychologique

Conséquences psychologiques :

  • Basse estime de soi
  • Culpabilité
  • Impuissance
  • Tristesse
  • Irritabilité
  • Dépression
  • Anxiété

Conséquences sociales :

  • Isolement sociale
  • Perte de contact avec amis et famille
  • Perte d’indépendance social et économique
  • Diminution du rendement académique et professionnel

Conséquences physiques :

Troubles physiologiques dérivés de l’anxiété :

  • Insomnie
  • Problèmes digestifs et gastro-intestinaux
  • Mal de tête

Comment faire face à la maltraitance psychologique ?

Que faire si vous pensez que vous maltraitez quelqu’un psychologiquement ?

Il est difficile de changer une manière d’agir si celle-ci a été maintenue pendant plusieurs années et que c’est la seule manière que nous connaissions d’avoir une relation avec les autres. Il est important de savoir que l’on ne peut pas changer du jour au lendemain, qu’il s’agit d’un processus long. Le mieux est de chercher de l’aide psychologique le plus vite possible, mais entre-temps voici ce que vous pouvez faire :

  • Une des choses les plus importantes est de reconnaître ce que vous avez fait et vous rendre compte des dégâts provoquer.
  • Cessez de trouver des excuses et de mettre la faute sur les autres.
  • Essayez de réparer les dégâts qui ont été causés.
  • Acceptez la responsabilité de ce que vous avez fait. Votre vie a beau avoir été dure, l’abus reste un choix.
  • Éloignez-vous de la personne que vous êtes en train de maltraiter, au moins jusqu’à ce qu’un psychologue vous aide à avoir une relation plus saine.

Que faire si vous pensez que quelqu’un vous maltraite ?

  • Prenez conscience que rien ne va changer même si vous vous en plaignez, à moins de vous rendre chez un professionnel.
  • Entourez-vous des gens qui vous aiment. Reprenez contact avec vos amis et votre famille si la personne qui vous maltraite vous a éloigné d’eux.
  • Cessez de le justifier, de lui trouver des excuses, de le défendre. Il est responsable de son comportement.
  • Éloignez-vous de la personne qui vous maltraite. Cassez le lien qui vous unis. C’est un pas difficile à franchir, mais il est essentiel. Économisez de l’argent et chercher un nouvel endroit pour vivre.
  • Chercher de l’aide psychologique afin de vous recomposer et de récupérer votre propre estime et le contrôle de votre vie.
  • Ne vous culpabilisez pas sous n’importe quel prétexte. Vous n’êtes pas responsable. Si on vous maltraite, ce n’est pas votre faute. S’il vous traite ainsi c’est parce qu’il ne peut pas se traiter ainsi lui-même, car en fait c’est avec lui-même qu’il est en colère.

Comment prévenir la maltraitance psychologique ?

L’abus émotionnel ou la maltraitance psychologique est une forme de lavage de cerveau, qui peu à peu va détruire le sentiment de valeur personnelle de la personne qui en souffre, ainsi que la confiance en soi et la confiance envers les autres. Cela laisse des cicatrices émotionnelles permanentes et une grande souffrance émotionnelle. C’est pour cela qu’il est important de la prévenir et de la combattre. Pour cela, il nous faut cultiver notre estime personnelle et celle de nos enfants. Apprendre un style de communication assertif et le transmettre aux plus petits est essentiel.

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile. N’hésitez pas à laisser vos commentaires et vos questions plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

“Source : Andrea Garcia Cerdán, psychologue en formation continue.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

Related Content

Let’s block ads! (Why?)