24 Fév 2017

Types de leadership, traits de la personnalité leader et conseils pour diriger une équipe

Qu’est-ce qu’un leader ? Quels sont les traits de personnalités d’un leader ? Quels sont les principaux styles de leadership ? Comment faire pour bien diriger une équipe de travail ? Il y a des personnes comme Steve Jobs ou Nelson Mandela qui nous viennent immédiatement à l’esprit lorsque l’on parle de dirigent efficaces. Dans cet article, nous allons répondre à toutes ces questions et nous vous donnerons quelques conseils afin que vous puissiez devenir un ou une meilleur(e) leader !

Leadership

Comment être un bon leader – Leadership

Définition du leadership, qu’est-ce qu’un leader ?

Nous connaissons tous certains leaders et nous les observons continuellement dans les médias. Peut-être que vous jouez vous-mêmes ce rôle de leader pour certaines personnes. Parfois il n’est pas nécessaire de dire quoi que ce soit pour que nous nous rendions compte que nous nous trouvons face à un ou une leader. Nous avons une idée générale des traits de personnalités qui sont ceux des leaders, et nous savons généralement les reconnaître.

“Leader” est un mot anglais, qui veut dire “qui dirige”. Un leader est une personne qui guide un certain nombre de personnes. Le leadership est un processus dynamique qui change continuellement. Les leaders n’exercent pas leur rôle par la force, mais doivent gagner leur position et se réinventer constamment.

En effet, on ne peut pas appeler leader une personne qui dirige une entreprise mais qui ne guide pas d’équipe de travail. Nous ne pouvons pas oublier que sans suiveurs, il n’y a pas de leader. Il est essentiel que ceux-ci soutiennent les décisions du leader afin que tout fonctionne pour le mieux et pour obtenir des résultats optimaux.

Les leaders ne se trouvent pas forcément dans les grandes entreprises multinationales et dans les postes importants des institutions publiques, il y a aussi des leaders dans des contextes plus proches et plus quotidiens comme dans les groupes d’amis, les communautés de voisins, les équipes sportives ou dans la famille. Tous ont leur importance. Sa bonne exécution est fondamentale afin d’atteindre les objectifs communs. Ainsi, les leaders sont essentiels au maintien de la satisfaction et du bien-être des personnes qui les entourent.

On peut trouver des leaders dans tous les domaines. Fondamentalement, il est nécessaire de savoir qui possède les qualités requises pour être un bon chef lorsqu’il faut sélectionner le personnel d’une entreprise. Une bonne élection peut nous permettre d’économiser beaucoup de temps, d’efforts et d’argent, tout en nous rendant les choses plus faciles. Qui n’a pas besoins d’un peu d’inspiration et d’orientation ?

Pouvez-vous vous imaginez la vie sans leaders ? Vous le désiré peut-être, à cause d’une mauvaise expérience avec un supérieur. Il est vrai que certaines personnes ne remplissent pas correctement leur rôle et leurs fonctions, rendant la vie de ses employés plus difficile. Mais il est tout à fait possible d’être un leader qui inspire les autres et qui facilite la vie des personnes qui travaillent avec lui. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux qualités et aux traits de personnalité d’un bon leader.

Comment être un bon leader

Cette question concerne autant les suiveurs que les leaders. Nous souhaitons tous avoir de relations sociales agréables et qui ne nous provoque pas de mal de tête. Cependant, nous sommes tous différents et tout le monde ne peut pas être satisfait par les mêmes choses. Un bon leader doit être assertif, envisager les différents points de vue et les nécessités de son équipe afin d’obtenir le potentiel maximum de tout le monde.

Il existe certains traits de personnalité de leadership qui sont mises en valeurs dans toutes les cultures, comme la justice et les bonnes habiletés communicatives. Il existe également des caractéristiques que personne ne désir voir chez un leader, comme le manque de sensibilité, le mauvais caractère ou l’égoïsme. Personne ne souhaite avoir un chef désagréable et ronchon lui crier dessus jour après jour.

Toutefois, il y a des traits de personnalité de leader qui sont plus ou moins bien considérés en fonction de la société et de la culture dans laquelle nous nous trouvons. Par exemple, dans les cultures individualistes on apprécie beaucoup plus la compétitivité que dans les cultures collectivistes où il est préférable d’être un dirigent plus prudent. En fait, il peut exister des points de vue différents sur le sujet dans un même groupe de travailleur, car nous ne partageons pas tous la même idée du leader exemplaire.

Et pourtant, nous sommes tout de même d’accord que tout le monde souhaite être traité avec respect. Un bon leader doit être une personne compréhensive qui sache évaluer et comprendre les personnes qui le suivent, en plus de savoir comment bien faire son travail.

Traits de personnalité, qualités et caractéristiques d’un leader

Il existe un certain consensus sur les traits de personnalité d’un leader, que les gens décrivent comme prototypiques. Voici les principales qualités d’un bon leader :

  • Ils sont plus intelligents que la moyenne : il est compliqué de définir ce point, mais nous savons reconnaître les personnes qui nous surprennent par leurs facultés intellectuelles, comme leur capacité d’adaptation par exemple. C’est un processus qui est en constante redéfinition, et nous pouvons nous-mêmes être plus intelligent si nous le désirons.
  • Ils regorgent d’énergie : un leader qui à l’air fatigué (bien qu’il ait le droit de l’être) n’est pas vraiment convainquant. Il doit transmettre l’envie de s’engager dans le projet en cours et l’enthousiasme de le faire.
  • Ils sont motivés : cela n’est pas simple d’être un bon leader, de nombreuses heures de travail sont nécessaire, ainsi que de nombreux sacrifices. Seulement une personne extraordinairement motivée peut être à la hauteur de ce défi.
  • Ils ont confiance en eux-mêmes : il est impossible de diriger si nous ne croyons pas en nous-mêmes. Nous pouvons tous augmenter notre estime de nous-même, notre sécurité et apprendre à l’extériorisé. Cela peut demander passablement d’effort dans certains cas, mais cela en vaut vraiment la peine.
  •  Intelligence émotionnelle : cette qualité est indispensable pour tout le monde, dans n’importe quel environnement. Elle permet de faciliter les relations interpersonnelles et d’obtenir des résultats exceptionnels. Ne vous en faites pas si parfois vous avez de la peine à entrer en relation avec les autres, car il est possible d’améliorer votre intelligence émotionnelle.
  • Ils se démarquent par leur travail : ils se chargent de trouver toutes les informations nécessaires, d’atteindre leurs objectifs et sont vraiment très efficaces.
  • Ils sont charismatiques : leur personnalité ne passe pas inaperçue. Ils se convertissent en référents et obtiennent le meilleur de leurs suiveurs.
  • Ils sont créatifs : ils cherchent toujours de nouvelles manières d’améliorer leur communication. Ils racontent des histoires qui touchent le publique à un niveau émotionnel, font souvent des propositions insolites, découvrent des formes d’impressionner leurs interlocuteurs, etc…
  • Ils sont inspirants : ils ne sont pas uniquement créatifs, mais ils arrivent également à faire que les autres génèrent de nouvelles idées et qu’ils ne perdent pas l’envie de le faire.
  • Ils se préoccupent pour leurs suiveurs : sans une conduite éthique et une responsabilité sociale constante, n’importe quel progrès serait insignifiant.

Styles et types de leadership

Voici la classification et la description des différents comportements qu’adoptent les leaders. Ces comportements sont également liés aux réactions de leurs subordonnés. Nous allons nous centrer sur le champ professionnel, mais ces styles sont extrapolables aux autres domaines, comme dans les groupes d’amis par exemple.

1. Leadership laissez-faire

Il est caractérisé par une certaine anarchie. Les dirigeants ne prennent pas de décisions et laissent leurs suiveurs interagirent sans contraintes.

Avantages du leadership du type laissez-faire :

  • Diminue les sentiments d’oppression. L’absence d’une évaluation constante facilite la liberté d’expression et la participation.
  • Les tâches sont plus déléguées entre les travailleurs. De cette manière, les employés peuvent entreprendre de nouveaux défis et de nouvelles opportunités afin de grimper les échelons de l’entreprise.

Désavantages du leadership du type laissez-faire :

  • Les problèmes ne sont pas perçus. Sans une supervision efficace, il est très facile que des erreurs soient commises sans que personnes ne s’en rende compte. Il est difficile qu’un processus complexe fonctionne correctement sans quelqu’un qui peut avoir une vision globale et diriger.
  • Les suiveurs sont démotivés. Il est compliqué de travailler sans avoir des objectifs clairs et sans recevoir de feedback. La productivité diminue.

2. Leadership autocratique

Le leader commande et sa position de supériorité est claire pour tout le monde. Il est chargé de dicter tous ce qui affecte à ses subordonnés.

Avantages du leadership du type autocratique :

  • Cela peut éviter les malentendus. Dans certaines occasions, l’équipe peut être désorientée et a besoin d’une référence claire. Si une personne a le contrôle et distribue clairement les fonctions de chacun, il est probable que les erreurs diminuent.
  • Augmente la supervision des employés. Il y a des gens qui ont besoin d’un peu de pression pour fonctionner, et ce style de leadership peut les aider à donner de meilleurs résultats.

Désavantages du leadership du type autocratique :

  • Plus de conflits entre les membres surviennent. La tension générée par une faible marge de manœuvre et la sensation pression fait que les gens se sentent menacés, ce qui peut provoquer des conflits.
  • Les personnes sont moins enclines à collaborer entre elles. Il existe une faible participation en général. Un climat de peu de confiance est généré, ce qui empêche le groupe de se sentir à l’aise.

3. Leadership démocratique

Le leader se présente comme égal à ses suiveurs. Cela consiste en laisser tout les membres de ‘équipe participer aux prises de décisions.

Avantages du leadership du type démocratique :

  • La liberté augmente la créativité du groupe. La collaboration de tous permet que de nouvelles associations d’idées surgissent et créer de nouvelles possibilités.
  • Les personnes sont plus compromises pour atteindre les objectifs du groupe. Une augmentation de l’implication dans la prise de décision entraîne une augmentation dans l’implication des employés pour atteindre les buts fixés.

Désavantages du leadership du type démocratique :

  • Différentes complications surgissent. Ce processus peut durer plus longtemps que prévu. Il est compliqué de contenter tout le monde et des conflits d’intérêts peuvent surgirent et créer des désaccords.
  • Des erreurs se produisent. Il est possible que le groupe ne sache pas ce qui est le mieux pour l’équipe. Il y a des personnes qui participent avec désintérêts ou qui le font d’une manière inadéquate.

4. Leadership transactionnel

Ce style est fondé sur l’échange de récompenses entre le leader et ses subordonnés. Le leader adopte un rôle actif lorsqu’il s’agit de proposer de nouvelles démarches et d’évaluer l’efficacité de son équipe.

Avantages du leadership du type transactionnel :

  • Augmentation de la motivation des travailleurs. Qui n’apprécie pas un bon encouragement de temps en temps ?
  • Les résultats sont obtenus rapidement. Les employés font du mieux qu’ils peuvent afin d’obtenir les récompenses et d’éviter les sanctions. De plus, cela met en évidence qui sont les employés les plus efficaces et ceux qui ont en rendement inadéquat.

Désavantages du leadership du type transactionnel :

  • Il est éphémère. Si la seule motivation des employés sont les récompenses, il se peut que ceux-ci ne fassent que le strict minimum pour les obtenir.
  • La recherche de nouvelles solutions est réduite. Il se peut que les gens ne se concentrent que sur les objectifs fixés et cessent d’apprécier le processus, oubliant parfois les solutions les plus efficaces.

5. Leadership transformationnel

Le leader va plus loin, et il inspire toute l’équipe. C’est un modèle à suivre et transforme n’importe quelle personne qui est amenée à travailler à ses côtés- Il créé une véritable conscience de groupe en augmentant la cohésion entre ses membres et en les convertissant en une famille unie.

Avantages du leadership du type transformationnel :

  • Augmente les valeurs du groupe. Des comportements altruistes, responsables et proactifs sont développé parmi les membres du groupe. Cela permet également une augmentation de l’estime de soi et de la confiance entre collègues.
  • Des résultats extraordinaires sont obtenus. La communication est améliorée, la productivité augmente et tout le monde souhaitera que le travail soit excellent.

Désavantages du leadership du type transformationnel :

  • Il est vraiment compliqué. Uniquement une personne charismatique impliquée au maximum peut réussir à utiliser ce type de leadership.
  • Il est parfois nécessaire d’avoir un plus grand contrôle. Ce type de leadership peut être utopique dans les situations dans lesquelles la discipline doit prédominer en vue d’obtenir des résultats immédiats.

6. Leadership situationnel

Dans ce type de leadership, les méthodes et les traits de personnalité du leader, ainsi que ses fonctions, varient passablement.

Avantages du leadership du type situationnel :

  • Il est adéquat dans les situations incertaines. Lorsqu’un groupe fait face à une situation nouvelle, la flexibilité est primordiale.
  • Cela permet de tirer le meilleur de l’équipe. La plasticité de ce style de leadership s’ajuste aux différents contextes et aux différentes habiletés des employés

Désavantages du leadership du type situationnel :

  • Cela peut être déconcertant pour les employés. Certains travailleurs ont des difficultés pour s’adapter aux nombreux changements.
  • Un grand contrôle peut s’avérer désagréable pour certaines personnes. Il est possible que certains travailleurs se sentent “étouffés” s’ils sont soumis à un contrôle trop strict de la part de leur supérieur.

Théories de leadership : évolution de l’étude des traits de personnalité d’un leader

Le leadership a été reflété dans des manifestations artistiques tel que la littérature au court de l’histoire. De nos jours, nous voyons des leaders prendre des décisions qui affectent le monde entier dans les journaux télévisés, nous sommes en relation avec d’autres leaders au bureau et nous essayons d’éduquer les futurs dirigeants. Des professionnels de différentes disciplines s’intéressent aux leaders et à leurs traits de personnalité. Il est important de continuer ces investigations afin d’avoir des leaders toujours plus efficaces.

La psychologie sociale commença à s’intéresser aux traits de personnalités des leaders au début du 20ème siècle. Il existe de nombreux modèle sur le leadership qui coexistent, mais selon Bryman (1992) son étude s’est effectuée en quatre étapes.

1. Approche de trait de personnalité : seulement quelques personnes naissent avec les capacités d’être des leaders. Cependant, de nos jours nous pensons que les personnes peuvent développer et améliorer leurs habiletés.

2. Styles de leadership : description des différents schémas de comportement des leaders et comment leurs suiveurs réagissent. Nous avons approfondi dans ce sens dans le chapitre précédent.

3. Modèles de la contingence : investigations du contexte dans lequel se développe le leadership. Il n’y a pas que ce que le leader fait qui importe, ses actions interagissent avec les différentes situations.

4. Approximation du nouveau leadership : cette approche souligne le charisme du leader et sa perspective. Des concepts tel que “le leadership transactionnel” et “le leadership transformationnel” surgissent alors.

D’un autre côté la relation entre leadership et genre a donné place à un débat passionné. Beaucoup d’investigations ont été effectuées afin de permettre aux femmes de revendiqué une plus grande présence dans les postes élevés. Les stéréotypes, qui sont trop souvent renforcer par les médias, rendent l’association entre femmes et traits de personnalité leader difficile. Ce sujet de controverse continuera de générer des débats pendant les prochaines années.

Les nouvelles technologies commencent à être clés en vue d’approfondir encore plus les phénomènes psychosociaux comme celui-ci. Par exemple, les grandes découvertes en neuroscience nous permettent d’explorer le neuroleadership, qui étudie ce processus grâce aux techniques de neuroimages. Notre cerveau nous donne des pistes pour diriger une équipe d’une manière plus efficace et plus avantageuse.

Conseils pour devenir un meilleur leader

1. Adaptez-vous à votre groupe

Il est important de souligner qu’il y a différents types de groupes et un nombre infini de contextes distincts. Ainsi, il est indispensable de connaître parfaitement les personnes que nous souhaitons diriger et que nous nous adaptions à elles. Si nous n’adoptons pas une attitude flexible et compréhensive, il est fort probable que nous n’y parvenions pas.

2. Restez ouvert aux nouvelles alternatives

Le leadership doit être renouvelé continuellement. Une position favorable peut faire que nous restions bloqués dans notre zone de confort et que nous soyons moins attentifs aux nouvelles possibilités. N’oubliez pas d’innover, et vous serez certainement surpris de résultats si fabuleux et inespérés.

3. Écoutez vos collègues

Même la personne de laquelle nous en attendons le moins peut parfois avoir une idée qui nous permettra d’atteindre nos objectifs plus facilement. Laissons les préjugés de côté. Demandez aux personnes qui travaillent pour vous leurs points de vue, essayez de savoir comment ils se sentent et quel est leur opinion sincère. Utilisez l’écoute active. Parmi les traits de personnalité d’un leader, l’intelligence émotionnelle est indispensable.

4. Ne cessez jamais d’améliorer vos habiletés de communication

Nous souhaitons tous nous sentir compétents et être félicités. Parfois, nos interlocuteurs ne sont pas très disposés à nous écouter (par paresse, fatigue, manque d’intérêt, etc…), mais nous pouvons y remédier. Ne cessez pas d’améliorer vos habiletés sociales. Améliorer votre langage corporel et votre expression verbale, préparez votre discours et ayez confiance en vous. Nous vivons dans une période d’images. Appuyez-vous de supports visuels, vous arriverez certainement à capter plus facilement l’attention des autres.

5. Déléguez lorsque cela est nécessaire

Parfois, nous oublions que nous sommes de simples êtres humains et que nous avons nos limites. Nous devons reconnaître lorsque nous n’avons pas suffisamment de temps pour remplir toutes les tâches à notre charge ou lorsque quelque chose dépasse nos compétences. La confiance envers les autres est essentielle pour un bon leader. De plus, vos subordonnés seront enchantés de voir que vous leur accorder votre confiance.

Merci beaucoup de nous avoir lu, nous espérons que cet article vous aura plus et surtout qu’il vous aura été utile. Si vous souhaitez en savoir plus sur le leadership, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou vos questions sur plus bas, nous serons enchantés d’y répondre. 🙂

“Source : Ainhoa Arranz Aldana, rédactrice spécialisée en psychologie et en sociologie.”

Rédacteur spécialisé du domaine médical et de la santé. Passionné de psychologie, de philosophie ainsi que de neuroscience.
Toujours à la recherche de nouvelles sources et de nouvelles tendances, dans le but d’inspirer le publique et de le guider vers de nouvelles méthodes ou théories pour l’aider à améliorer son quotidien.

Related Content

Let’s block ads! (Why?)